Big Data : bienvenue dans l’ère des données

0

Le « big data » est une expression que l’on voit de plus en plus dans les médias traitant de l’actualité numérique, mais tout le monde ne sait pas forcément de quoi il en retourne. Et pourtant, il s’agit d’un phénomène majeur auquel nous participons tous. Faisons le point sur ce sujet d’actualité, ainsi que sur ses conséquences dans notre vie quotidienne.

Qu’est-ce que le big data ?

Souvenez-vous de la trilogie Matrix : un monde dans lequel absolument tout n’est que données numériques, où chaque objet, chaque individu n’est rien de plus qu’une succession de 1 et de 0. Bien qu’il s’agisse d’une œuvre de science-fiction, le monde dans lequel nous vivons s’y prête de plus en plus.

Nous ne nous en rendons pas forcément compte, mais nous produisons des données numériques tous les jours : lorsque nous achetons dans un magasin, lorsque nous utilisons un transport en commun, ou encore lorsque nous effectuons des tâches administratives… Et si nous nous servons d’un smartphone ou d’un ordinateur, la quantité de données produites explose : chaque connexion, chaque page web visitée, chaque publication sur les réseaux sociaux, chaque message envoyé est une source de données numériques. Ces immenses quantités de données produites quotidiennement s’accumulent et prennent des proportions si grandes que même les ordinateurs les plus puissants ne peuvent pas toutes les traiter. Ce phénomène d’accumulation de données à grande échelle porte un nom : le big data.

Big data et commerce

Pour les entreprises commerciales, il est intéressant d’utiliser les données accumulées afin de prendre les bonnes décisions et toucher le public de manière optimale. Mais face à la quantité colossale desdites données, il est impossible de tout traiter, et puis traiter des données inutiles serait un gaspillage de ressources. Il faut donc explorer les données pour en extraire les plus utiles : on appelle cela le « data mining ». Sur ce sujet, le guide digital de 1&1 nous présente les outils de data mining les plus utilisés actuellement.

Mais afin d’avoir des données à exploiter, il faut bien les accumuler en premier lieu ! C’est pourquoi les cookies par exemple sont des éléments essentiels aux entreprises commercialement actives sur le web. Ils permettent de laisser des « traceurs » dans le navigateur des internautes afin de pouvoir analyser leur comportement de manière plus précise. Ainsi, vous avez peut-être déjà rencontré des sites internet vous demandant d’accepter leur politique de cookies avant de pouvoir les visiter.

Big data et vie privée

Une fois que nous avons produit des données numériques de par notre activité, il est difficile de savoir avec précision ce qu’elles vont devenir, ou qui pourra s’en servir. Cela soulève tout naturellement des problématiques relatives à la vie privée. Des utilisateurs de Tinder ont par exemple eu la mauvaise surprise de constater qu’une faille de sécurité permettait à d’éventuels hackers de voir leur activité sur l’application.

Cependant, la problématique du big data et de la vie privée va au-delà des hackers. Beaucoup d’internautes craignent l’utilisation de leurs données personnelles par les autorités gouvernementales, particulièrement depuis les révélations faites lors de l’affaire Snowden. Rappelez-vous : en 2013, Edward Snowden, alors consultant au service de la NSA, révélait au grand jour les pratiques de surveillance de masse réalisées par les autorités américaines et britanniques dans le monde entier. Cela lui vaudra de devoir s’exiler à Hong Kong puis en Russie pour fuir un gouvernement américain qui le poursuit encore aujourd’hui.

Au final, le big data est bien plus qu’un simple phénomène technologique. A l’ère du tout numérique, il influe profondément sur notre quotidien, sans même que nous nous en apercevions.

Laisser un commentaire