À la Réunion il existe le Plan Ordinateur Portable (ou « POP ») dont l’objectif est d’offrir aux lycéens des PC tout en dynamisant l’économie locale. Ces postes sont distribués par défaut un système d’exploitation Linux. Aussi, on vous prive littéralement de l’accès root et on ne vous laisse qu’avec les paquets de base. Ajoutez à cela le fait que le BIOS (ou UEFI) soit verrouillé par un mot de passe. D’ailleurs est impossible de modifier l’ordre de démarrage.

Je ne suis pas du genre à me laisser enfermer – encore moins sur un système ouvert. En ce qui concerne l’ordinateur POP que je possède, j’ai vite pris la décision de le cracker et de le déverrouiller pour installer Windows ou un système alternatif. Voici donc un tutoriel afin de cracker votre ordinateur portable POP de la région Réunion pour y installer un système d’exploitation. Vous pourrez ensuite installer Windows ou MacOS si vous avez un peu de détermination.

Le Plan Ordinateur Portable de la Réunion

À la Réunion, la région offre gratuitement des ordinateurs portables

Chaque nouveau lycéen entrant en classe de seconde a droit à un bon de la région Réunion pour s’acheter un ordinateur portable. L’élève a le choix du matériel qu’il compte acquérir (jusqu’à 500 euros). Il est clair qu’avec un budget aussi faible il est difficile de s’acheter un PC portable gaming.  Au-delà de ce budget il est parfois possible de négocier avec le distributeur pour essayer d’obtenir une machine plus puissante. Dans la majorité des cas les entreprises locales vous livrent un PC portable destiné au marché des pays en voie de développement. Comprenez donc qu’exécuter même Démineur sera un immense défi. De plus, étant donné qu’il n’y a pas d’offre de cloud gaming à la Réunion, on ne peut même pas envisager de lancer des applications lourdes ou des jeux vidéo.

Il est certain que la région Réunion fait déjà un gros effort en donnant des bons pour acheter des ordinateurs portables. Par la même occasion la région s’assure que ces ordinateurs ne se retrouveront pas sur Leboncoin ou sur les groupes d’annonces Facebook en verrouillant le PC.

Pour les plus geeks il est possible de déverrouiller son ordinateur portable pour y installer n’importe quel système. Nous allons voir une méthode afin d’outrepasser les protections mises en place.

Cracker un ordinateur POP

Par défaut un ordinateur POP est livré avec Linux (généralement Ubuntu)

Cet article donne les clés pour cracker un ordinateur portable POP de la région Réunion. L’objectif du plan POP est de connecter la population afin de démocratiser l’ordinateur et internet dans les familles réunionnaises. L’objectif est louable, cependant pour réduire les coûts, les ordinateurs sont équipées de Linux. Malheureusement tout le monde n’est pas formé à ce système d’exploitation ou ne souhaite pas y rester.

Déverrouiller le BIOS / UEFI

À l’origine les PC utilisent ce qu’on appelle un « BIOS » (« Basic Input Output System« ), qui permet notamment de contrôler le démarrage. Les postes les plus récents ont un « UEFI », mais reste comparable au BIOS. Par défaut un ordinateur POP boot (démarre) sur le disque dur dont il est équipé. Sur ce disque dur on retrouve généralement un Linux Ubuntu en version bureautique.

Pour changer de système d’exploitation il faut auparavant disposer d’un accès au BIOS. Malheureusement sur les ordinateurs POP, celui-ci est protégé par un mot de passe. On comprend donc que pour modifier notre système d’exploitation il va tout d’abord falloir déverrouiller notre BIOS. 

Méthode 1 : démontage

Parfois pour déverrouiller un POP il faut le démonter

La première méthode, mais aussi la plus longue et sûrement la plus risquée consiste à démonter l’ordinateur et à y trouver la pile du BIOS. Il suffit alors de retirer cette même pile durant quelques secondes pour que le BIOS soit remis à zéro. Ainsi au démarrage on se retrouve avec un accès complet au BIOS (ou à l’UEFI).

Vous pouvez si vous êtes un professionnel de l’informatique utilisé cette méthode, mais je ne la vous conseille pas. De nombreux ordinateurs portables n’ont plus ce système à base de pile, mais une NVRAM (Non-Volatile RAM). Vous risquez d’abimer votre PC et par le même occasion de vous retrouver face à une carte mère sans pile. Et donc sans résultat.

Une méthode dérivée, mais impossible à mettre en place sur un système récent d’installer directement un disque dur avec Windows installé par exemple. 

Méthode 2 : le backdoor

Un petit code suffit parfois à déverrouiller entièrement un poste

Vous avez entendu parlé de l’affaire Snowden et de la surveillance de masse ? Même si le sujet de cet article s’en éloigne un peu, les raisons sont tout de même présentes. En effet pour pouvoir accéder à votre PC, les autorités ont la possibilité d’utiliser une porte dérobée. Un backdoor permet donc d’accéder au poste de quelqu’un ou d’une entreprise en utilisant un accès spécifique. 

Je viens vous présenter deux sites, qui permettent de générer des clés de backdoor. Le premier site est bios-pw.org et le second biospassword.net.  Ces deux sites vous demandent un code. Sur le poste que vous souhaitez cracker, trouvez la touche pour entrer dans le BIOS. Une petite recherche internet vous livrera votre bonheur. La touche BIOS change selon les constructeurs (ex. F2, F3, F9, F11 ou encore F12).

Voici un exemple fait avec un PC portable HP. La méthode peut différer selon le poste, mais avec un peu de patience on fini par en venir à bout.

Eteignez l’ordinateur à cracker. Et une fois complètement éteint, appuyez sur le bouton « Power » et maintenez le bouton d’accès au BIOS (F9 dans mon cas). Le PC vous demande alors un mot de passe, entrez quelque chose jusqu’à obtenir un message d’erreur avec un code. Notez ce code et dirigez-vous vers les sites présentés ci-dessus. Entrez le code donné par votre poste et cliquez sur « Get pwassword ». Vous obtenez alors un second code que vous devez aussi noter. C’est celui-là qui déverrouille votre PC.

Répétez à nouveau la manipulation pour accéder à votre BIOS. Cette fois entrez le code obtenu sur bios-pw ou sur biospassword. Voilà, si tout va bien vous devrez avoir pleinement accès au BIOS de votre PC portable.

Installer Windows

Maintenant que nous avons déverrouillé le BIOS il va falloir installer un nouveau système d’exploitation. Windows 10, par exemple. Vous pouvez récupérer un ISO gratuitement sur le site de Microsoft et le graver sur un DVD ou le mettre sur une clé USB avec Unetbootin ou Etcher.

Dans le BIOS, modifiez l’ordre de démarrage pour utiliser votre clé USB ou votre DVD et laissez l’ordinateur démarrer dessus. Une fois démarré suivez les étapes pour une installation complète. Vous pouvez choisir le disque dur sur lequel vous allez mettre votre Windows et procéder à l’installation.

Une fois terminé vous allez devoir installer les pilotes (« drivers ») pour faire fonctionner votre poste dans les meilleures conditions possibles. Chaque poste a besoin de pilotes différents, mais des logiciel comme IOBit Driver Booster peuvent vous aider.

Conclusion

Pour résumé cet article, nous avons ici deux méthodes pour installer un système d’exploitation sur un ordinateur POP. La seconde méthode étant la plus sûre, je vous conseille celle-ci. Sur les nouveaux ordinateurs ou avec certains constructeurs, il se peut que ces méthodes ne fonctionnent pas. Dans ce cas, si vous avez des solutions postez-les en commentaire.

Après avoir réalisé votre installation, on vous conseille d’en faire une sauvegarde. Au moins si vous avez un problème, vous êtes en mesure de tout récupérer. Je vous conseille par exemple Acronis True Image pour cette tâche.

Remarque : Ni Mistergeek.net, ni l’auteur de cet article ne se portent responsables pour les manipulation effectuées. Vous engagez personnellement votre responsabilité et votre garantie en réalisant ces opérations. Soyez-en conscient.