Elon Musk montre clairement qu’il est déterminé à conquérir l’espace. C’est d’ailleurs pour cela qu’il n’hésite pas à y envoyer des fusées et à faire des essais pour espérer arriver jusque Mars (la planète pas le mois). Et non content de faire cela Elon Musk souhaite aussi connecter tout le monde. C’est en ce sens qu’il déploie les satellites Starlink qui peuvent maintenant fournir jusqu’à 100Mbps de débit.

Internet partout Terre

Starlink est l’un des projets d’Elon Musk – le milliardaire propriétaire de Tesla, SpaceX et de the Boring Company. Alors que SpaceX est l’entreprise qui envoi des fusées et des satellites pour des entreprises et états, c’est aussi elle qui déploie Starlink. Pour rappel Starlink a pour objectif de permettre à la population mondiale où qu’elle se trouve d’accéder à Internet.

À l’occasion d’un nouveau lancement que de satellites que l’entreprise a confirmé sur Twitter la mise en place de son service d’Internet spatial. Selon la société la flotte de Starlink serait capable de fournir des vitesses de téléchargement supérieures à 100Mbps. Un débit très convenable lorsqu’on a littéralement rien d’autre à disposition.

La marque indique c’est un débit « assez rapide pour diffuser plusieurs films en HD à la fois et avoir encore de la bande passante ». Si aujourd’hui la fibre optique permet de dépasser largement cette limite via des réseaux terrestre la prouesse est tout de même louable.

100Mbps pour commencer

Certains leak de Speedtest attestent déjà d’un débit de plus de 50Mbps.

Il faut noter que même si le débit moyen d’internet aux USA était de 118Mbps en 2019 cela pourrait permettre à des foyers en zones blanches de recevoir internet. D’ailleurs cela vaut pour les Etats-Unis, mais aussi pour les pays émergeants ou les endroits où il est difficile de poser du câble. En somme selon Guizmodo le débit médian outre-atlantique n’est que de 29Mbps, ce qui signifie qu’il y a une grande inégalité dans la répartition des lignes à haut-débit.

Quand SpaceX annonce pouvoir fournir plus de 100Mbps via des satellites, l’entreprise permettrait de subvenir au besoin de foyers américains dans un futur proche. Si on voit mal Starlink devenir la référence sur les débits ou la latence dans le futur, ce service pourrait être une bonne alternative dans les zones rurales. L’objectif de SpaceX est de constituer un réseau de 12 000 satellites d’ici 2025. Un objectif honorable qui a de quoi augmenter la pénétration Internet dans les foyers – aux USA et sûrement ailleurs.

En résumé

SpaceX est bien parti pour lancer démocratiser Internet sur Terre avec ses satellites à basse altitude. Le projet montre enfin ses premiers résultats qui ont quoi impressionner quand on sait qu’il s’agit de communications par satellites. Dans le même genre Viasat ou Hughesnet n’arrivent pas à concurrencer ces débits pour le moment.