Apple menace Epic Games d'interdire les jeux Unreal Engine

Apple août 18, 2020

Tout récemment Epic Games a voulu la faire à l’envers à Apple en proposant l’achat in-game de ses V-Bucks de Fortnite sans passer par la procédure Apple. La guerre entre Apple et Epic Games fait rage et personne n’est prêt à revenir sur sa décision. Apple menace donc de retirer tous les jeux de l’App Store qui utilisent l’Unreal Engine. Et il faut dire que le moteur Unreal Engine a de la popularité. C’est donc un bras de fer entre deux géants.

Une première bataille

La bataille entre Apple et Epic Games le développeur de Fortnite ne fait que commencer. Tout récemment le Battle Royal été retiré de l’App Store par la firme de Cupertino. Or aujourd’hui Apple a décidé de bannir les accès développeurs Epic Games. C’est un coup de poker qui peut avoir des conséquences lourdes sur les studios (petits et gros) qui font usage du moteur Unreal Engine.

Epic Games est connu pour ses jeux vidéo sur PC et consoles comme Gears of War, Rage et bien sûr Fortnite lancé en 2018. Le plus gros business du studio reste malgré tout son moteur de jeux vidéo. En effet Unreal Engine (UE pour les intimes) est open source mais pas nécessairement gratuit. Lorsque votre jeu a du succès les studios qui travaillent l’UE doivent payer des redevances. C’est à cela que s’attaque Apple en interdisant à Epic Games et aux petits studios de mettre des jeux en ligne.

Une punition pour les petits studios

La dernière mise à jour de Fortnite permettait de ne plus passer par Apple pour acheter des V-Bucks moins chers.

Dans un tweet Epic Games rapporte qu’Apple a décidé de bannir ses accès développeurs aussi bien sur iOS que sur macOS à partir du 28 août. De plus plus les jeux développés avec la dernière version ne seraient également plus admis au sein des plateformes Apple. Si les jeux déjà sortis ne craignent rien, les autres pourraient en pâtir. On imagine mal les studios indépendant changer de moteur pour gagner l’écosystème Apple.

La note sera donc payé par les développeurs tiers et ce ce sont pas les gros studios qui seraient les plus à plaindre. La guerre entre Tonton Apple et tonton Epic pourrait signer la mort de nombreux studios et jeux indépendants. D’ailleurs Apple Arcade propose aussi des jeux utilisant l’Unreal Engine.

Epic Games compte bien se défendre et a déposé une injonction devant un tribunal Californien pour invalider cette décision. C’est peut être l’occasion pour Epic d’avoir un sursis le temps de trouver une solution ou de régler le différent avec Apple.

Coup de poker ou coup d’épée dans l’eau

On sent qu’Epic pense pouvoir faire plier Apple et on sait très bien qui a lancé les hostilité. Il faut noter que Google a pris la même décision qu’Apple retirant lui aussi Fortnite de son Play Store. Bien évidemment on constate qu’Epic Games souhaite ici se tailler une part plus grosse du gâteau en évitant les frais liés aux marketplaces. En attendant les grands perdants de l’histoire sont les développeurs et les joueurs. D’ailleurs si Epic a su sur Windows lancer sa propre plateforme de jeux vidéo sur smartphone l’entreprise doit s’adapter aux géants Google et Apple.

Des V-Bucks ou rien

L’argent : le nerf de la guerre

Tout cela a commencé avec la mise à jour d’Epic Games qui conteste la position dominante d’Apple. Dans Fortnite il est possible d’acheter des V-Bucks à l’aide d’argent réel. À chaque transaction 30% du montant est pour Apple. Epic souhaitant par son propre système de paiement aussi bien sur iOS que sur Android a décidé d’outre-passer les règles. Or il est interdit sur ces deux plateformes de ne pas utiliser leurs systèmes de paiement. Depuis, plus de Fortnite sur Android ni iOS.

Conclusion

Pour le moment les choses n’avancent pas et aucune décision n’a été encore prise par la justice. D’un côté on voit bien Epic essayer de faire bouger les choses, mais personne n’échappe aux règles. D’ailleurs cela est vrai même si vous êtes le développeur de l’un des jeux les plus rentables au monde. Reste à voir qui d’Apple ou d’Epic games fera TOP 1.

Mots clés