Bluewallet supporte Payjoin

bluewallet

Bluewallet est un porte-monnaie pour Bitcoin complet et de plus en plus populaire auprès des possesseurs de Bitcoin. Les développeurs du wallet ajoutent des fonctions pour garantir l’anonymat des utilisateurs de la blockchain, dont Payjoin.

Bitcoin est-il anonyme ?

Bitcoin anonyme avec BIP78

Actuellement la construction même de Bitcoin ne permet pas d’assurer complètement l’anonymat de ses utilisateurs. En effet Bitcoin stocke ses transactions dans une Blockchain publique avec des montants visibles. Bitcoin est donc principalement pseudonyme. En conséquence cela permet de suivre l’ensemble des transactions que font les utilisateurs avec leur adresse. Ainsi les développeurs de Bitcoin ajoutent des solutions pour remédier au problème.

Dernièrement on a vu apparaître sur Bitcoin une BIP (Bitcoin Improvement Proposal) apportant des fonctions d’anonymat supplémentaires. La BIP 78 disponible sur GitHub apporte son lot de nouveautés. L’objectif consiste à mixer ses coins avec plusieurs transaction pour éviter d’en retrouver l’origine et le montant.

BlueWallet : complet et sécurisé

BlueWallet est un porte-monnaie qui gagne en popularité qui intègre des fonctionnalités intéressantes. On peut citer:

  • l’achat de bitcoin en par à pair
  • une compatibilité avec des wallets materiels
  • le regroupement des transactions
  • un connexion à son propre noeud
  • un navigateur et un marketplace des applications Lightning

Bluewallet est axé sur la sécurité et sur la confidentialité des transactions Bitcoin. Et tout récemment les développeurs ont ajouté PayJoin (BIP 78). Ainsi tout cela s’est fait dans un thread Twitter qui montre le fonctionnement d’une transaction PayJoin entre l’émetteur et le récepteur.

PayJoin c’est quoi ?

Payjoin reprend le concept de CoinJoin, qui permet de mixer ses jetons Bitcoin. Plusieurs participants mélangent leurs coins dans une même transaction. Les sorties d’un montant identique vont alors vers les adresses avec un montant identique à ce qui est entré. Ainsi impossible de connaitre la provenance des fonds. Or avec quelques techniques avancées il est possible de détecter une transaction CoinJoin grâce aux montants identiques.

PayJoin cherche à solutionner ce problème d’anonymat grâce au BIP 78 proposé par Nicolas Dorier. Ici le mélange s’opère entre deux participant, un émetteur et un récepteur. En plus du paiement de l’émetteur, le récepteur inclut une UTXO (Unspent transaction output). Ainsi les entrées proviennent d’origines différentes. À cet égard un observateur de Blockchain ne peut pas grouper les entrées de l’émetteur et les sorties ont des valeurs différentes.

En somme cette technique permet au récepteur de réduire les frais de transaction. Au lieu d’avoir deux UTXO il en a désormais plus qu’une et offre donc des frais en moins.

Des portefeuilles anonymes

En intégrant Payjoin, BlueWallet rejoint les portefeuilles les plus confidentiels du moment. On peut aussi citer Wasabi dans le même genre et BTCPayserver de Nicolas Dorier. Les portefeuilles s’étoffent et innovent avec des fonctions toujours plus axés sur la simplicité et la confidentialité.

On ne doute pas qu’Europol fera le nécessaire pour surveiller la Blockchain avec des transactions qui s’anonymisent.

L’anonymat ou rien

Pour terminer on peut dire que ces solutions apportent de l’anonymat supplémentaire au réseau Bitcoin. Alors ces modifications ne plairont sûrement pas aux régulateurs. D’autre part les solutions pour anonymiser complètement Bitcoin ne sont pas encore implantés. Il reste à voir comment vont réagir les autorités. On peut ajouter qu’il existe des crypto-monnaies qui font de l’anonymat une fonction à part entière. C’est le cas par exemple de Monero, Zcash ou encore Zcoin.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *