BeIN Sports : la police enquête sur un piratage massif

1

Le piratage des chaînes de télévision progresse en France et alors que certains vendent même des boîtiers sur Facebook d’autres continuent de pirater. Le bouquet de chaînes BeIN Sports est encore massivement piraté. Les utilisateurs ne reculent devant rien pour profiter de la télévision gratuitement (ou presque) et les pirates trouvent toujours de nouvelles méthodes pour partager illégalement des chaînes.

Piratage bouquets sport à grande échelle

Le piratage de TV est à la mode en Europe et en France. Ainsi, tout récemment encore on a vu un service service fermer à cause d’une arrestation en Angleterre, mais d’autres continuent de sévir – un peu comme BeoutQ.

Lancé en août 2017, BeoutQ est un bouquet chaînes pirates diffusé dans les pays du monde arabe. Ce bouquet composé de 10 chaînes n’avait qu’un décalage de 7 secondes par rapport au bouquet original. De plus, les publicités de BeIN sont remplacées par du contenu maison. Il en est de même pour les commentaires sportifs, afin de passer sous les radars.

L’histoire aurait pu rester loin de chez nous, cependant des serveurs étaient hébergés en France et des pirates Français avaient eux aussi accès à ce bouquet. Pour peu que vous habitiez entre Ajaccio et Perpignan et possédiez un récepteur et une parabole, vous étiez en mesure de capter les chaînes.

4 milliards de pertes

C’est près de 4 milliards de manque gagner que coûterait cette opération. Les premiers coups de semonce ont eu lieu lorsque les hébergeurs Français ont reçu une alerte. Mais cela n’a pas empêché l’opération de continuer, car les serveurs ont été déplacés au Royaume-Uni.

Pour BeIN le problème de la diffusion pirate par satellite est complexe à régler. Pour faire simple chacun des 24 pays couverts devrait suspendre l’autorisation de diffusion d’Arabsat, l’opérateur, qui diffuse le signal.

Selon Challenges ce service de piratage est une provocation directe de l’Arabie Saoudite envers BeIN. Et la chaîne qatarie serait venue se plaindre à la justice française étant donné les liens entre l’Etat français et le Qatar. BeIN espère tout de même fermer BeoutQ avant 2022, soit avant la coupe du monde de football.

Source

1 COMMENTAIRE

  1. […] Il n’y a rien d’illégale de faire usage de l’IPTV, cependant cela dépend principalement de la source de celle-ci. Pour être en règle, le fournisseur doit payer des droits de diffusion et de droits d’auteur des émissions. La loi oblige ceux qui souhaitent diffuser un contenu, le versement d’une somme aux propriétaire de celui-ci. L’IPTV entre dans le cadre de cette réglementation. […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.