Blender 2.80 est en ligne

1

Blender est un logiciel que j’ai pu utiliser à une époque pour me mettre à modéliser des objets et créer des mods. Je me souviens encore de l’épée faite sous Blender et utilisée dans Oblivion comme arme ultime envers les monstres. Aujourd’hui la Blender Foundation annonce la disponibilité d’une nouvelle version sur son site, la 2.80. Après quatre ans de développement cette nouvelle version est enfin arrivée.

Les nouveautés de Blender 2.80

Nouvelle interface

La version 2.80 est attendue de la communauté et apporte de grands changements. Ce n’est en effet plus le Blender que j’ai pu connaitre étant enfant. En premier lieu l’interface grise de la version 2.79 laisse place à une interface plus sombre et simplifiée. De nouvelles icônes (dans l’ère du temps), apparaissent maintenant à l’écran. Mais cela ne s’arrête pas là, car l’interface change en profondeur – et en conséquence le workflow.

On peut noter :

  • la modification des raccourcis pour rendre plus accessible les outils les plus utilisées ;
  • le bouton gauche de la souris permet de sélectionner. Cela facilite donc l’utilisation du logiciel avec un touchpad ou un avec un stylet ;
  • l’accès au menu contextuel a été repensé. Et il y a un menu des favoris pour y stocker vos commandes préférées ;
  • il y a maintenant des templates pour couvrir les utilisations génériques (modélisation, animation, …), l’animation 2D, la sculpture, les VFX (effets visuels) ou l’édition de vidéos ;
  • différents espaces de travail accessible à travers des onglets – la façon des logiciels de montage comme Premiere Pro. Vous pouvez maintenant faire un workspace bien à vous pour votre besoin ;
  • une barre de statut avec les statistiques de la scène ;
  • des menus en popover au besoin. Il suffit de maintenir le bouton de la souris ;
  • l’ajout de nouveaux gizmos.

Nouveau moteur de rendu pour Blender 2.80

L’interface ne fait pas tout dans un logiciel de modélisation. Il ne faut pas oublier que ce genre de logiciel sert sur des productions de cinéma ou des films d’animations. En effet le moteur de rendu est aussi important. Et cette nouvelle mouture de Blender apporte un nouveau moteur nommé Eeve. C’est un moteur de rendu basé sur la physique (physically based rendering), qui a la particularité de gérer aussi bien l’affichage dans la scène dans l’éditeur que le rendu final.

Eevee gère les réflexions et réfractions en espace écran, les volumes, le subsurface scattering, les ombres douces et de contact, la profondeur des champs, le flou de la caméra, etc. On a donc une expérience WYSIWYG (What You See Is What You Get).

Le moteur de rendu des matériaux est le même que celui utilisé dans la majorité des moteurs de jeux vidéo. Vous pouvez donc importer vos modèles sans crainte dans votre futur jeu vidéo.

Aussi les matériaux créés dans Eevee le sont à en réutilisant les noeuds de Cycles. Vous pouvez donc utiliser Eevee comme prévisualisation de votre scène Cycles.

Un outil d’animation 2D

L’outil d’animation 2D (Grease Pencil) est dans cette version un système complet de dessin et d’aminations. Les objets créés sont nativement intégrés dans Blender. Ainsi cela permet de réutiliser d’autres fonctionnalités du logiciel pour les manipuler. Voyez par vous-même la puissance du logiciel.

Abandon et ajout de fonctions

On ne peut pas tout avoir et comme vous avez pu le voir cette version 2.80 de Blender est une révolution pour le logiciel. Et cette mise à jour induit par conséquence une compatibilité avec les anciens modules et scripts moindre.

D’autres éléments ont aussi été supprimés :

  • l’ancien moteur de rendu disparait au profit de Eevee ;
  • le moteur de jeux vidéo est retiré (l’équipe conseille Godot comme alternative) ;
  • les dupliframes et les slow parent sont imcompatibles avec le nouveau graphe de dépendance.

Le moteur de rendu Cycles a aussi de nouvelles fonctionnalités :

  • Cryptomatte ;
  • les cheveux BSDF ;
  • l’ombrage par volume ;
  • le random walk subsurface scattering ;
  • des améliorations de performances CPU, GPU, OpenCL et CUDA.

Conclusion

Le travail accompli est remarquable et l’équipe remercie sur la page de cette nouvelle version les contributeurs du projet. On retrouve parmi eux Epic Games et Ubisoft, qui ont fait des dons conséquents. On constate que Blender continue de s’améliorer et même se professionnaliser. Quid d’Autodesk et de ses logiciels comme Maya et 3ds Max, qui dominent le marché ?

Vous pouvez retrouver toutes les nouveautés sur le site officiel de Blender.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.