Stadia : le service de streaming de jeux vidéo par Google

Capture d’écran 2019-03-20 à 23.57.08

La GDC est l’occasion pour les grandes entreprises du monde de prĂ©senter leurs nouveautĂ©s. Google n’Ă©chappe pas Ă  la règle, car pour l’occasion l’entreprise du web a annoncĂ© Stadia. Pour faire simple il s’agit du Netflix du jeu vidĂ©o. C’est l’occasion pour nous de voir ce va proposer Google avec ce service.

Stadia, le cloud gaming par Google

L’infrastructure mondiale de Google servira son service de jeux vidĂ©o Ă  la demande

Google dispose d’une infrastructure Ă©norme pour servir les pages de son moteur de recherche et ses diffĂ©rentes applications. Ainsi avec cette « puissance » dont dispose Google, l’entreprise la met aujourd’hui Ă  disposition des gamers avec le cloud gaming.

Concept du streaming

En premier lieu Stadia est un service de jeu en streaming – un peu comme Onlive Ă  son Ă©poque ou plus rĂ©cemment LiquidSky ou Shadow. L’utilisateur a sa disposition un catalogue de jeux vidĂ©o, qui est exĂ©cutĂ© sur les serveurs de Google. Ensuite Le joueur n’a plus besoin de d’acheter physiquement ses jeux, ni de possĂ©der une machine monstre. L’idĂ©e est de pouvoir envoyer de la vidĂ©o Ă  des terminaux par le biais d’internet. Et de laisser la partie faisant les calculs dans un datacenter. Alors cela permet de jouer sur un PC d’entrĂ©e de gamme, sur une tĂ©lĂ©vision ou encore sur une tablette voire un smartphone.

Le service de Google

Le cloud gaming made in Google en action

Connu sous le nom de Project Stream lors de sa phase de test, Stadia Ă©tait Ă  ce moment limitĂ© Ă  du 1080p 30fps. Or Google confirme pouvoir diffuser de la 4K avec du HDR et cela Ă  60 images par seconde dès le lancement. Dans l’avenir l’entreprise envisage mĂŞme de monter jusqu’Ă  8K Ă  120fps.

Intégration avec YouTube

Stadia sera intégré à YouTube avec les jeux vidéo

Google ne souhaite pas s’arrĂŞter au streaming de jeux vidĂ©o. Ainsi Youtube sera aussi de la partie. Dans sa prĂ©sentation au GDC, les confĂ©renciers mettent en avant l’intĂ©gration de la plateforme. Par exemple en cliquant sur le trailer d’un jeu, il sera possible d’y jouer depuis son navigateur. Egalement le « Crowd Play » est une nouvelle fonctionnalitĂ©, qui permettra aux personnes regardants une vidĂ©o sur Youtube en livestream de demander Ă  rejoindre la partie (en multi-joueurs). Google persiste aussi en annonçant que Stadia s’intĂ©grera Ă©galement avec Gmail et consorts.

Manette signée Google

Pour Stadia Google a spécialement développé une manette

Google a conçu une manette de jeux dĂ©diĂ©e Ă  Stadia. ConnectĂ© en Wi-Fi et dotĂ© d’un bouton de capture d’Ă©cran, mais aussi d’un bouton d’appel Ă  l’Assistant Google et comprenant un microphone, ce pĂ©riphĂ©rique a Ă©tĂ© taillĂ© pour le cloud gaming. Ă€ tout moment il sera possible d’utiliser l’IA de Google afin d’avoir de l’aide en jeu par exemple.

Catalogue, prix et connexion

Google n’a pas communiquĂ© sur le catalogue que proposerait Stadia. Ă€ la suite de la prĂ©sentation de la GDC on peut aisĂ©ment penser qu’Ubisoft sera prĂ©sent. Retrouverons-nous peut-ĂŞtre les jeux de Microsoft ou les futurs blockbusters avenir ?

Pas de communication non plus sur le prix. Stadia sera-t-il un concurrent direct pour Shadow ou pour le GeForce Now de NVIDIA ? Sur ce sujet, on reste sur notre faim.

Le cloud gaming mĂŞme s’il est une rĂ©volution pour la majoritĂ© des personnes disposant d’une bonne connexion, qu’en est-il pour les autres ? Pourrons-nous jouer avec une simple connexion ADSL ? Quid de la qualitĂ© annoncĂ©e ?

En résumé

Google annonce publiquement son arrivĂ© dans le monde du gaming grand public avec Stadia. Google ayant du pouvoir, on ne doute pas des changements qui auront lieu dans le monde de l’internet bientĂ´t. Pour le moment cette première prĂ©sentation sonne plutĂ´t comme du teasing et nous aurons l’occasion d’en apprendre plus dans le futur. On reste sur le qui-vive concernant Stadia. Il y a aura-t-il une rĂ©ponse d’Amazon et de Twitch ?

Remarque : je n’aborde ici pas les dĂ©tails comme l’utilisation de Linux ou Vulkan chez Stadia. En somme cela pourrait apporter pas mal de choses Ă  la communautĂ© open source. Et peut-ĂŞtre qu’un jour tous nos jeux tournerons nativement sur Linux

Kevin

Rédacteur professionnel schizophrénique sur la High-Tech et les jeux vidéo depuis sa chambre secrète rempli de serveurs et de routeurs.

Articles recommandés

8 commentaire

  1. […] est un prend part au dĂ©veloppement de l’imagerie numĂ©rique monde de l’imagerie. Le streaming avec GeForce NOW en est un exemple.  Tout rĂ©cemment encore la marque a commercialisĂ©e des […]

  2. […] donnĂ© qu Google a fait l’annonce de Stadia, Apple se devait de rĂ©pondre. En effet on retrouve ici un service de jeux vidĂ©o par abonnement […]

  3. […] vous suffit taper ce terme sur votre moteur de recherche favoris – comprenez que je parle de Google. De surcroĂ®t vous pouvez aussi le faire avec un moteur alternatif comme DuckDuckGo ou […]

  4. […] des sites de streaming du web, cependant voici quelques rĂ©fĂ©rences. Vous pouvez les trouver sur Google ou sur des moteurs comme Qwant ou […]

  5. […] En effet le site change frĂ©quemment de nom de domaine. Parfois il disparait complĂ©ment de Google avant de rĂ©apparaĂ®tre sous un nom diffĂ©rent. Cette fois-ci on le retrouve non pas dans sous nom […]

  6. […] vous ai parlĂ© de Google Stadia dans un billet dĂ©diĂ© Ă  celui-ci lors de sa prĂ©sentation au mois de mars. Je viens vers vous Ă  nouveau, car des […]

  7. […] les jeux « rĂ©tro » sans avoir Ă  faire les marchĂ©s au puces. En quelques clics sur Google (ou sur Qwant) on trouve Gamecash relativement bien classĂ©. Le site et simple et annonce […]

  8. […] de 20h et de nombreux joueurs Ă©taient au courant de ce qui allait se passer. La fusĂ©e du jeu a fini par dĂ©coller avant qu’une faille apparaisse et fasse exploser des […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *