[Tuto] Télécharger en BitTorrent avec TOR grâce à AdvOR

0

Utiliser AdvOR pour se protéger en téléchargeant est une solution alternative au VPN. HADOPI est le service français, qui piste les téléchargements P2P. Le service a pour habitude de lancer des lettres pour soumettre ses sanctions. Il est tout a fait possible d’éviter ces sanctions, qui peuvent arriver à n’importe qui, pour peu qu’on aurait téléchargé un fichier sans trop regarder sa provenance. Pour éviter de recevoir des lettres de la part de HADOPI, il existe des méthodes et nous allons en découvrir une en faisant usage du darknet.

Les méthodes pour se protéger

Fonctionnement de TOR et du darknet.
Le fonctionnement de TOR en un petit schéma.

La vie privée est de plus en plus menacée sur internet et nous ne le répéterons jamais assez, mais il ne tient qu’à vous de vous protéger.  La façon la plus évidente de se protéger est de se cacher – ou en tout cas de chiffrer le trafic qu’on génère. Plus précisément il s’agit de se cacher du regard des opérateurs, états ou entreprises spécialisés dans le pistage des utilisateurs, qui n’hésitent pas à télécharger.

Nous avons déjà écrit aux sujets de VPNs, qui sont le plus souvent payants. On a par exemple NordVPN (voire PureVPN) qui est un service payant, mais qui a l’avantage de respecter votre anonymat.

Il est aussi possible pour se protéger d’utiliser un proxy. On peut en trouver gratuitement sur le web, mais il en existe aussi des versions payantes (souvent livrés avec les VPNs).

Utiliser AdvOR

Pour naviguer sur le darknet, on a le choix d’utiliser TOR ou un proxy qu’on aurait monté soit même. Nous avons déjà présenté TOR et le darknet auparavant. Aujourd’hui c’est l’occasion de tester AdVOR.

Téléchargement d'AdVOR sur SourceForge
AdVOR se télécharge en quelques secondes sur SourceForge

Advanced Onion Router (ou AdvOR) est comme son nom l’indique, un routeur pou le réseau Onion. Il est comparable à TOR à ceci près que celui-ci s’utilise avec n’importe quel logiciel. Ainsi au lieu d’utiliser un navigateur spécialisé (ex. TOR Browser), on peut diriger le trafic de son navigateur habituel et surtout de son client P2P.

Pour télécharger AdvOR vous pouvez vous rendre sur la page officielle. Le logiciel est hébergé sur SourceForge – qui était la référence pour les logiciels libre avant GitHub.

Configurer AdvOR

Interface d'AdvOR
L’interface d’AdvOR est à fois simple et complète

Une fois le logiciel récupéré, pas besoin d’installation. Un simple clic sur l’exécutable suffit et on est prêt à utiliser le logiciel. Pour faire simple, AdvOR va créer un proxy sur votre PC, que vous pouvez utiliser pour accéder au réseau Onion. Nous allons utiliser le logiciel, non pas pour visiter le marché noir et utiliser nos bitcoins, mais pour chiffrer nos échanges.

Sur l’écran principal, vous pouvez sélectionner le port à utiliser pour l’écoute et par défaut le logiciel ne fonctionne que sur l’interface locale. Le proxy n’est donc accessible que sur votre poste (par « localhost » ou « 127.0.0.1 »).

Démarrer AdvOR

AdvOR est opérationnel en quelques minutes.

La seule manipulation à faire véritablement est donc de cliquer sur le bouton « Connect » et laisser le logiciel faire le nécessaire. Une fois connecté, nous pouvons procédé à la configuration et commencer à télécharger sereinement.

Configurer son client BitTorrent pour TOR

Le menu « Connexion » permet de fixer un proxy sur qBittorrent

Une fois tous les feux au vert, nous allons pouvoir utiliser AdvOR pour encapsuler le trafic BitTorrent. Selon votre logiciel, la configuration peut changer, mais dans l’ensemble il suffit juste de trouver l’option « proxy ».

Dans mon cas il s’agit de qBittorrent – un logiciel libre et gratuit. Dans les options et dans connexion, on fixe le type de proxy à « SOCKS5 », l’IP à « 127.0.0.1 » et le port à « 9050 ».

J’ai ici le choix d’utiliser ou non le proxy pour la connexion aux pairs. Utiliser TOR pour le trafic BitTorrent n’est pas conseillé, malgré tout si vous souhaitez avoir le maximum de sécurité, vous pouvez cocher cette option. Sachez également que cela va impacter votre vitesse de téléchargement. Dans le cas contraire, seul les requêtes au tracker seront chiffrés par TOR. 

Conclusion

Utiliser le darknet pour télécharger permet d’éviter d’acheter un VPN et de se faire attraper par HADOPI. En contrepartie, vous perdez en débit, car le trafic passe par les différents nœuds du réseau Onion. 

Outre le téléchargement, il est aussi possible d’utiliser son navigateur habituel pour naviguer au travers du réseau, faites attention, car un navigateur non configuré laisse des traces. Si vous visitez des sites à la limite du légal, on pourra vous retrouver plus simplement qu’en utilisant un navigateur taillé pour ce cas d’usage.

Je ne recommande cette méthode qu’en cas de nécessité , en effet le réseau Onion est surtout utilisé par les journaliste et activistes. Surcharger le réseau pour télécharger des films et séries et parfois contre productif pour la liberté d’expression.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.