[Comparaison] DivX vs H264

1

J’ai souvent tendance à cracher sur le DivX. À un tel point que dans mes articles je vais jusqu’à déconseiller les sites qui distribuent encore ce format. Le DivX était un format très utilisé au début des années 2000 et nous allons voir qu’aujourd’hui il ne répond plus vraiment aux nouveaux besoins avec la HD et la 4K.

DivX est mort… Passez au H264 !

Selon Wikipedia, DivX correspond originellement à un codec MPEG-2, distribué sous licence freeware par DivX Inc. Le codec DivX est connu pour compresser des fichiers vidéos lourds (de plusieurs gigaoctets) en fichiers bien plus légers (quelques centaines de mégaoctets).

À première vue le DivX à l’air génial, en tout cas, il l’a été. Mais les choses changent et nous allons voir pourquoi il est aujourd’hui essentiel de s’adapter et de se tourner vers de nouveaux formats.

Un DVD sur un CD

On se souvient parfaitement des films qu’on téléchargeait sur eMule et qui étaient ensuite échangés sur CD. Il est intéressant de savoir que cela était réalisable grâce au codec DivX MPEG-4 Part 2 (abrégé MPEG-2). Lorsque le DVD s’implantait et faisait office de support privilégié après la fin du VHS, le DivX venait répondre à un besoin. La compression DivX permettait de faire tenir le contenu d’un film DVD de 4,7Go sur un simple CD de 740Mo. Une prouesse pour l’époque, car les DVDs étaient relativement coûteux – le prix des jeux vidéo faisant foi.

Une époque révolue

Le DivX, fut inventé à Montpellier en 1999 par Jérôme Rota. Pour info, le format fêtera ses 20 ans l’année prochaine. Dans ce monde ou nous vivons, les capacités et puissances de nos ordinateurs doublent tous les ans – ou presque, c’est ce qu’annonce la loi de Gordon Moore. Or, dans un monde où les capacités ne cessent de progresser, à quoi bon conserver un format qui n’est plus à la hauteur de nos machines ?

En 20 ans, le format DivX n’a pas vraiment connu de changement. Hormis le changement de cap de l’entreprise DivX Inc. vers le format H.264. Le DivX (le bon vieux format) tel qu’on le connait n’a pas changé. Le MPEG-2 n’est plus vraiment un standard et même la TNT est passée au H.264 (dans des containers MP4) en 2004.

J’essaye de démontrer ici l’obsolescence du format par une preuve de concept. Pour cela j’expérimente quelques conversions de fichiers.

Test du DivX contre le H.264

Pour les besoins de cet article, j’utilise le codec XviD – littéralement DivX à l’envers. Il s’agit de l’implémentation libre du codec officiel de 1999. De même pour l’encodage H.264 j’utilise son implémentation libre : x264. Le dernier outil utilisé est ffmpeg, un logiciel libre capable de gérer différents formats, dont le H.264 et le DivX. Malheureusement ne disposant pas de carte graphique dédié équipé d’accélération d’encodage matériel (AMD VCE, NVIDIA NVENC et Intel Quicksync), je n’inclurais pas les temps d’encodage comme résultat de comparaison.

Pour tester ces deux formats, j’ai pris la décision d’utiliser un film, à savoir : Sac la mort. C’est un film dramatique tourné à la Réunion que je vous invite à regarder.

Définitions

Etant donné que le sujet est assez technique, place à quelques définitions pour cadrer un peu ce test. S’il manque des précisions aux termes apportés ici, vous pouvez vous documenter sur Wikipédia qui résume tout cela globalement bien.

Conteneur

Parlons tout d’abord du conteneur. Celui-ci est souvent identifiable par l’extension que porte votre fichier, par exemple : « .mkv ». Un conteneur peut stocker une vidéo et/ou de l’audio et lire une séquence précise. Quelques fois, le conteneur peut aussi être développé spécialement pour un codec. C’est par exemple le cas du MP3, qui a son propre conteneur, mais qui peut très bien être intégré dans un conteneur AVI par exemple.

Codec

Un codec permet – comme son nom l’indique – de coder et de décoder un flux C’est un dispositif capable de compresser et de décompresser un signal numérique. Il peut être avec perte (ex. MP3) ou sans perte (ex. FLAC).

Par la suite nous faisons usage du codec XviD, qui est l’implémentation libre du DivX pour encoder notre vidéo.

Procédure de test

Mettons ici une démarche en place pour tester les codecs que nous avons sous la main. Pour comparer les deux formats la meilleure chose à faire est encore d’encoder une vidéo et de les opposer, puis de comparer les résultats.

Point de départ

Sac la mort, film tourné à la Réunion
Petit screenshot tiré du film

 Le film une fois  acheté et téléchargé est dans un container « .mov » et celui-ci est par défaut encodé en H264. Le média original fait 4,03Go. J’utilise ici TEncoder pour encoder ce fichier en DivX et pouvoir le comparer. Je compare ici les fichiers par leurs résolutions, leurs tailles et leurs débits binaire.

Petit tour de propriété du fichier
Le fichier de base pèse un peu plus de 4Go.

Récapitulatif

FormatRésolution (LxH)Taille (Go)Débit binaire (Mb/s)
H.2641920×1080410,8
XvID352×2880,2870,7
H.264512×3840,4470,9

Pour ne pas trop s’embêter le plus simple est de faire un récapitulatif des données que nous mesurons. Malheureusement le DivX est limité en résolution. Nous ne pouvons donc pas dépasser 720×540 (NTSC) et 
512×384 (PAL).  De ce fait la comparaison en Full HD tombe donc à l’eau. Dans ce cas, comparons alors ces formats dans des résolutions équivalentes.

À résolution équivalente le DivX garde l’avantage du poids. En effet les fichiers sont moins lourds et avec un débit binaire inférieur.

Conclusion

Nous constatons que l’utilisation du H.264 amène des fichiers plus lourds, mais ces fichiers sont d’une qualité supérieure. Aujourd’hui on peut aisément faire l’impasse sur la taille des données en partant du principe que les connexions internet on grandement évolués ces dernières années et que le stockage est de plus en plus accessible.

Le DivX est à choisir lorsqu’on la qualité importe peu ou lorsque le débit/quantité de téléchargement est limité. Dans le cas contraire, le mieux est encore de se tourner vers le H.264.Je préfère personnellement utiliser les nouveaux codecs afin de garder en qualité. Pour moi le DivX est un format mort et dont l’utilisation appartient à un autre temps.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.